Dieu a plusieurs manières d’attirer à lui

J’ai eu besoin de chercher à connaître Dieu au moment où je traversais une période sombre de ma vie ; période caractérisée par une situation de guerre qui sévissait dans mon pays et qui causa pertes, séparations et déchirures dans mon cœur à cause des membres de ma famille, des connaissances, et des amis qui avaient subis cette guerre, etc. et toutes ces situations m’ont poussé à rechercher Dieu…

C’est vrai que dans de telles circonstances, on réalise tout de suite ses incapacités devant les situations, on voit la fragilité de l’homme et le côté très éphémère de la vie que je comprendrai plus tard dans un enseignement sur «  la nullité de l’homme déchu ». Je comprenais sans même le savoir ce que Dieu me révèlera des années plus tard dans sa parole lorsqu’il dit que « la vie de l’homme est comme l’herbe, et sa gloire comme la fleur de l’herbe. L’herbe sèche et la fleur tombe ». (1 Pierre 1:24) ; car j’ai vu des hommes (soi-disant) forts, puissants, tomber comme l’herbe, j’ai vu tout ce sur quoi on s’appuyait et qui était glorieux et solide s’écrouler en quelques jours comme la fleur de l’herbe qui tombe ! J’ai vu en réalité l’homme dans toute sa splendeur et gloire éphémères prendre fin en un instant, chose que souvent il est difficile de réaliser lorsque tout va bien selon soi.

C’est à ce moment que j’ai donné ma vie à Jésus-Christ, je dirai que c’est à ce moment que j’ai commencé à m’approcher de Dieu, car venir à Dieu est une chose, et donner sa vie à Dieu en est une autre.

Je recherchais en réalité du plus profond de mon âme, une solution à toutes les blessures de l’âme qui a vécu subitement un aspect de la déchéance par la catastrophe que mon pays avait connu, et c’est alors que j’ai commencé à rechercher dans mon entourage qui me restait, ceux qui visiblement connaissaient Dieu.

J’avais ma grande sœur qui « s’était déjà donnée au Seigneur », et tout de suite, elle m’a orienté vers une église qui était tout près du lieu où on habitait, parce qu’elle-même allait dans une autre église un peu plus loin ! J’avais tellement soif d’apprendre autre chose, de comprendre l’univers chrétien, et apprendre un peu plus que lire une simple bible. Ce désir de mon cœur me permettait d’être assidu aux réunions, je participais à toutes les réunions de la communauté, j’assistais à toutes les conférences, campagnes d’évangélisations, les cours bibliques au centre et par correspondance, j’achetais les livres, brochures et CD « des hommes de Dieu » pour lire et écouter la parole. Je ne manquais aucune conférence d’un « homme de Dieu » qui passait dans la ville.

Un jour alors qu’une grande conférence dite internationale fut organisée par « un renommé homme de Dieu » réunissant différents serviteurs de Dieu venus de partout, je fus frappé et aussi interpellé par le qualificatif de chacun des serviteurs qui venait à cette conférence : il y avait d’un côté le nom propre du serviteur de Dieu, son ministère et de l’autre côté son qualificatif ou encore sa spécialité dans un domaine. Ex : Prophète x du ministère de prospérité, il a prophétisé sur l’élection d’un tel homme d’état, Apôtre tel du ministère de guérison et miracle, évangéliste tel, homme de puissance et de feu, il a ressuscité les morts, Pasteur tel homme d’onction, réunit les couples et membres des familles séparées…

Je me rendais compte égoïstement devant tous ces titres et qualificatifs qu’il ne restait plus rien comme qualificatif à se donner, car tout (selon moi) était déjà pris et je posais égoïstement cette question à Dieu, s’il faut que je te serve Seigneur, quel sera alors mon qualificatif ? Je serai quel type d’homme de Dieu ? Un apôtre ? Un prophète…et quel serait mon qualificatif ? Quelle serait ma spécialité ? Ignorant que j’étais, je ne réalisais pas que là était un club d’élévation de l’homme que Satan a insidieusement glissé dans l’église, je m’identifiais aux hommes et à ce que je voyais, Christ qui normalement devait prendre place dans mon cœur, était juste une couche de vernis qu’on mettait pour blanchir le dessus de l’élévation de l’homme, pour couvrir et nourrir une recherche de devenir quelque chose dans le corps de Christ, pour faire naître une ambition du service de Dieu qui vient ôter en réalité le but que Dieu vise pour chaque âme qui est de changer mon cœur d’homme pécheur et me donner un cœur nouveau, j’avais au travers de cette conférence reçu en moi la nourriture de l’élévation de l’homme sous prétexte de la foi sans m’en rendre compte.

Mais Dieu dans son amour et voyant mon ignorance me donna dans mon esprit un seul mot : hérésie. C’était la première fois que j’entendais ce mot, je n’avais jamais auparavant entendu quelqu’un l’employer dans mon entourage, je suis allé dans le dictionnaire chercher sa signification et j’ai demandé à Dieu qu’est-ce que cela signifie et il m’a dit, tu combattras l’hérésie. Je ne voyais pas comment et par où commencer, pour moi tout était dit et fait et on ne pouvait qu’aller soit sur internet pour prendre des enseignements des hommes de Dieu, soit acheter leurs livres et brochures  pour lire et connaître la pensée de Dieu !

Je ne réalisais pas que Dieu me montrait l’hérésie, et j’avais l’impression qu’il avait juste répondu à ma question sur mon ministère. Néanmoins, ce mot a été comme gravé dans mon esprit, et je voulais en savoir plus.

Depuis ce jour, je cherchais à connaître ce qu’est l’église et comment combattre l’hérésie, car pour moi s’il faut combattre l’hérésie dans l’église, il faut bien que je connaisse le lieu dans lequel je devais mener le combat. C’est dans cet élan de mon cœur,  que le Seigneur a permis que je sois en contact avec un groupe personnes dans une communauté à qui le Seigneur avait parlé  de son désir de reconstruire son église. Je m’approchai d’eux et je n’avais qu’une seule chose et qu’une seule envie, je voulais savoir « qu’est-ce que l’église » ? Je voulais qu’on m’enseigne sur l’église !

Le Seigneur m’a conduit à aller vers son oint, une personne bien précise, lui demander expressément de me donner des enseignements sur l’église, je ne sais pas pourquoi Dieu m’avait dirigé vers cette personne, c’était la première fois que je demandais ainsi qu’on m’enseigne et me donne des cours particuliers sur l’église. Je me souviens de la réponse de cette personne qui m’a marqué, « je ne sais rien sur l’église », et je lui ai dit, Dieu m’a mis à cœur que c’est toi qui doit m’enseigner sur l’église,  et la réponse était la suivante, il va lui-même déterminer le temps et le moment de ce qu’il t’a mis à cœur. J’étais d’abord très étonné de cette humilité, je n’avais jamais vu quelqu’un qui enseignait déjà, qui parlait de Dieu, dire qu’il ne sait rien, et se soumettre à Dieu sans se précipiter à étaler ses connaissances.

Je commençai à suivre les enseignements dans la communauté avec ce petit groupe de personnes et la première des choses qui me frappa dans ces enseignements, c’était de réaliser que « Dieu a un objectif qu’il poursuit dans ma vie : me donner la vie ». Dieu a un but qu’il veut atteindre dans ma vie, me ramener à lui et qu’il allait le faire par la foi en JC. Ce message sur la foi véritable venait remettre en question ma compréhension de la notion de foi que j’avais, une foi pour posséder et être bien sur la terre, une foi pour produire des miracles, des prodiges et éblouir, une foi pour évangéliser le monde entier sans porter en moi-même la vie.

Un jour lors d’un enseignement, le Seigneur commença à parler de son église qu’il veut délivrer, et c’est à ce moment que j’ai compris ce qu’est l’hérésie dans l’église et comment la combattre. Dieu m’a appris d’abord que l’église c’est moi qu’il veut bâtir, il m’a dit que la première église dans laquelle tu vas combattre s’appelle toi-même, l’hérésie se trouve en toi. Il m’a fait comprendre l’origine et le sens spirituel de ce mot hérésie pour me dire que l’hérésie que tu vas combattre, vient de depuis le jardin, elle vient du venin du serpent transmis à l’homme selon Genèse 3 :5, cette hérésie s’appelle l’ego, elle est en toi, son autre nom c’est moi, ma, mes ; c’est tout ton système de pensée devenu par la déchéance contraire à Dieu, c’est  ta personne, c’est la poursuite de la satisfaction de tes désirs et envies qui n’ont plus rien à voir avec les désirs de Dieu, et il me dit que si tu réussis à combattre cette hérésie qui est en toi, tu combattras et vaincras toute autre hérésie.

Je comprenais dans mon esprit ce que Paul dit dans Romains 7 :23 lorsqu’il parle de lutte qu’il y a en lui quand il écoute la parole : « que je vois dans mes membres une autre loi »

22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur;

23  mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

24  Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?…

25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.

Et depuis ce jour la lutte contre moi-même par la puissance de la parole de JC dans mon cœur a commencé, le réel combat contre l’hérésie a commencé dans une église qui s’appelle moi !  Comme l’église du patriarche Jacob à Péniel, je me rends compte que c’est cette hérésie qui est la plus dangereuse mais vaincue par JC et qu’effectivement comme Dieu me l’avait dit que « si tu réussis à combattre cette hérésie qui est en toi » à l’intérieur, tu seras capable de combattre l’hérésie extérieure.

Après la compréhension réelle de la première église qui est moi-même et mon cœur qui doit porter la vie de Dieu, la compréhension de la situation globale de l’église devenait beaucoup plus claire à mes yeux et me rendait triste, et j’avais l’impression de ressentir le cœur de Dieu sur la condition de l’église. J’étais néanmoins consolé aussi de voir le travail que Dieu faisait dans mon cœur pour élever CHRIST ET CHRIST SEUL, et j’avais la certitude que cela se fera aussi pour tous mes frères et sœurs dans l’église globale.

Frères et sœurs la solution aux problèmes de l’église est là : La Foi Véritable. La Foi Véritable est à nouveau sur la terre, une foi qui vient accomplir en l’homme le but pour lequel Dieu a donné son Fils unique JC  au monde, une foi dénuée de toute souillure, celle qui est capable de vaincre, de résister au monde, capable de résister au diable, capable de subir les persécutions sans bouger quant à son positionnement interne, une foi capable de courir et courir spirituellement comme l’ont fait les apôtres…

Aujourd’hui, le Seigneur a permis que je partage avec vous mes frères ce témoignage, et je vais juste m’arrêter là et conclure en disant merci à Dieu le Père par notre Seigneur JC pour son amour pour l’humanité, merci à JC pour la vie qu’il bâtit en nous, et merci au Saint-Esprit qui agit dans les cœurs pour nous convaincre pour Dieu.

Voir les autres témoignages:

Rencontre avec le seigneur

L’amour de Jésus-Christ s’est révélé à mon cœur

Mon cœur apprend la parole de foi véritable

Mon entrée dans la foi véritable