L’IDOLATRIE DE NOS JOURS

=> L’idolâtrie dans l’Ancien Testament

En se basant sur ce que nous enseigne l’Ancien Testament, l’idolâtrie est l’adoration de choses, objets, personnes plus que Dieu. Dieu interdisait à son peuple les systèmes de représentations comme nous pouvons le voir dans Exode 20 lorsqu’il leur a donné la loi par Moïse.

Exode 20:1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant : 2 Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. 3 Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

=> L’idolâtrie dans les temps modernes

Si dans les temps anciens l’idolâtrie se faisait par des systèmes de représentations, dans les temps modernes, l’idolâtrie est purement liée à la nature humaine déchue qui s’attache à tout et s’éloigne ainsi de Dieu.

=> L’idolâtrie et le péché

En réalité, l’idolâtrie est liée au péché et à la chair, car c’est depuis le péché que l’idolâtrie a pris place et s’est généralisée dans la vie de l’homme. Nous pouvons donc aussi la définir comme un système d’élévation ou de vénération des divinités (des faux dieux), d’êtres humains, d’objets, c’est l’adoration de toute autre chose plus que Dieu.

=> La situation de l’homme sans Dieu

Cet état d’adoration de toute autre chose plus que Dieu est la situation de tout homme sans Dieu, qui dans sa nature déchue est prostitué et recherche chaque jour des choses pour satisfaire sa condition d’homme sur la terre, et malheureusement c’est de l’idolâtrie. L’idolâtrie moderne ou l’idolâtrie de notre époque est celle du cœur de l’homme. C’est un système qui envahit facilement le cœur de l’homme au point de le rendre inapte à attribuer la place suprême à Dieu en toutes choses.

=> L’idolâtrie et le cœur de l’homme

Donc c’est aujourd’hui dans le cœur de l’homme que sont représentées toutes les sortes d’idoles en commençant par l’idole de sa propre personne au travers de l’élévation, de l’orgueil, de l’idolâtrie des choses et des hommes, etc. L’homme va par exemple concevoir dans son cœur toutes sortes de choses auxquelles il va consacrer son temps, son énergie et s’y attacher plus qu’à Dieu,  car elles sont suprêmes dans son cœur. C’est dans son cœur que les liens d’attaches aux personnes et aux choses se créent au point de le dominer, c’est dans son cœur que les liens d’attaches au monde et aux choses qui sont dans le monde se créent et l’accaparent plus que tout.

=> Dieu anéantit l’idolâtrie par Jésus-Christ

Mais gloire à Dieu pour Jésus-Christ et les hommes qui ont obéi à Dieu comme Abraham par exemple, car c’est Dieu seul qui anéantit l’idolâtrie et Jésus-Christ l’accomplit en nous lorsqu’il bâtit le cœur pour devenir un vrai adorateur comme celui que le Père cherche (Jean 4:23).

=> La croix bannit l’idolâtrie dans le cœur de l’homme

C’est Dieu qui bannit l’idolâtrie dans le cœur de l’homme, le bâtit dans la vérité de la parole et par le principe de la croix pour faire de lui un vrai adorateur. Jésus-Christ opère la circoncision du cœur de l’homme afin que sa nature charnelle prompte à toute idolâtrie, puisse avec la croix et la crucifixion de sa chair, adorer le Dieu véritable en esprit et en vérité.

=> Les prescriptions divines de l’Ancien Testament

Dans l’ancien testament, Dieu prescrivait à son peuple de n’avoir ni de relations, ni de mariages avec les nations païennes, de ne pas les copier, ni les imiter, de peur d’être détourné de Dieu. (Exode 7:3-4). Il demandait également à ceux qui avaient des idoles dans leurs maisons ou dans la maison de leur père, de les renverser et de les briser comme ce fut le cas de Gédéon (Juges 6:25-26).

=> Les prescriptions divines en Jésus-Christ

Aujourd’hui, il ne s’agit plus des nations païennes mais de l’esprit du monde. C’est ainsi que Jésus-Christ a dit dans 1Jean 2:15 «N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; 16  car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde».

On ne dira plus aux chrétiens de ne pas se prosterner devant les dieux des païens ou de ne pas se faire des images taillées, mais il leur sera prescrit de «ne plus marcher selon la chair, mais de marcher selon l’esprit (Galates 5:16-17), de ne pas imiter le monde, de ne plus marcher selon ses convoitises parce que tous ceux qui sont à Christ ont crucifié la chair qui est prostituée, la chair qui est idolâtre avec ses passions et ses désirs (Galates 5:24); car c’est maintenant dans le cœur, que beaucoup peuvent devenir idolâtres en marchant et en vivant selon la convoitise de la chair comme les gens du monde.

=> Jésus-Christ met en place la véritable adoration

Jésus-Christ est venu mettre en place une vraie adoration, une adoration qui se fait en esprit et en vérité, car nous sommes fils de Dieu par l’esprit (Romains 8:10). Dieu a tout apporté par Jésus-Christ dans la vie de foi pour mettre fin à l’idolâtrie, car c’est le cœur de l’homme qu’il veut conquérir. Jésus-Christ a accompli la loi pour nous (Matthieu 5:17), et il vient maintenant écrire cette loi dans nos cœurs pour devenir notre Dieu (Hébreux 8:10).

=> La fin de la chair, prostituée et idolâtre

En mettant fin à la chair qui par nature est prostituée et idolâtre par la puissance de la croix, l’homme de foi devient un homme spirituel capable d’adorer Dieu en esprit et en vérité. Celui qui a le Christ véritable deviendra un adorateur véritable, parce qu’il sera bâti par Jésus-Christ qui va enlever l’idolâtrie qui est contenue dans sa chair, parce que la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ nous a affranchis de la loi du péché (Romains 8:2) et de toute idolâtrie contenue dans notre nature charnelle. Les idolâtries de notre temps seront abattues par la PUISSANCE DE LA CROIX DANS LA VIE DE CHAQUE CHRETIEN.

 
Apôtre Noussi